Responsabilité Communes Maintenance Défibrillateurs

responsabilité, communes, accès, défibrillateurs
Question écrite n° 14825 de M. Hervé Maurey (Eure – UDI-UC)

Publiée dans le JO Sénat du 12/02/2015 – page 302

M. Hervé MAUREY attire l’attention de M. le ministre de l’intérieur sur
       la responsabilité des communes en matière d’accès aux défibrillateurs.
En effet, 50 000 à 60 000 personnes décèdant chaque année d’une fibrillation cardiaque, la France s’est engagée depuis 2007 dans une campagne d’installation de défibrillateurs.
Cette campagne n’est pas sans susciter les interrogations des élus locaux, notamment au regard de leurs responsabilités en matière d’installation et d’entretien des équipements mais aussi d’information du public.
Aussi, il lui demande de bien vouloir préciser quelles sont les obligations des communes en la matière ou les recommandations qu’il adresse en ce domaine aux élus locaux

Réponse du Ministère de l’intérieur

publiée dans le JO Sénat du 11/06/2015 – page 1394

L’installation décidée par le maire de défibrillateurs cardiaques externes sur le territoire de sa commune s’inscrit dans le cadre des pouvoirs de police administrative qu’il détient en application de l’article L. 2212-2 du code général des collectivités territoriales. Le 5° de cet article dispose que la police municipale a pour objet le soin « de pourvoir d’urgence à toutes les mesures d’assistance et de secours ». L’utilisation de ces pouvoirs est susceptible d’engager la responsabilité pénale du maire, conformément à l’article L. 121-3 du code pénal. Toutefois, aux termes des dispositions de l’article L. 2123-34 du code général des collectivités territoriales, le maire ne peut être condamné « pour des faits non intentionnels commis dans l’exercice de ses fonctions que s’il est établi qu’il n’a pas accompli les diligences normales compte tenu de ses compétences, du pouvoir et des moyens dont il disposait ainsi que des difficultés propres aux missions que la loi lui confie ».

Or, aucune loi n’impose au maire l’installation de défibrillateurs.
La responsabilité pénale d’un maire ne saurait, éventuellement, être engagée que si le maire ayant de sa propre initiative fait installer un défibrillateur n’avait pas suffisamment veillé à son bon fonctionnement, à son entretien

Ainsi, dans le cas des défibrillateurs cardiaques, les conséquences d’une défaillance imputable à l’appareil ne pourraient engager la responsabilité du maire que si celui-ci n’a manifestement pas accompli les démarches nécessaires à son bon fonctionnement, comme l’installation et l’entretien par un professionnel.


Lire« ENTRETIEN DEFIBRILLATEUR »     « RECOMMANDATIONS ANSM »     « MAINTENANCE DEFIBRILLATEURS »

responsabilité communes accès défibrillateurs

Tél. : 09 61 45 61 95



Partager cette Information sur :   TWITTER          FACEBOOK          LINKEDIN          VIADEO

Ċ
Servicesecom Aquitaine,
22 juil. 2015 à 01:31